Logo CFG Header

Contributions

« Je quitte la Libye le cœur lourd et profondément préoccupé.
J'espère toujours qu'il est possible d'éviter une confrontation sanglante à Tripoli et ses alentours. »

C’est avec ce tweet, qu'António Guterres, Secrétaire général des Nations unies, a quitté la capitale libyenne, Tripoli, le 5 avril 2019...

par Khaled Ibrahim

Cela fait une vingtaine d’années que j’ai eu la chance de vous rencontrer pour la première fois lorsque j’ai commencé à m’intéresser aux études de la paix. Nous sortions en Algérie d’une décennie durant laquelle le pays avait connu l’un des conflits violents les plus dévastateurs de la fin du vingtième siècle, déclenché par le coup d’état de janvier 1992 et la répression qui s’en est suivie, faisant près d’un quart de million de victimes...

Il est vrai qu'il y a eu de nombreux ateliers pour les journalistes dans le Nord-Est du Nigéria, mais celui-ci est un atelier spécial sur la façon dont les travailleurs des médias en première ligne dans un conflit violent peuvent répondre intelligemment au discours extrémiste d'un point de vue islamique informé.

La consolidation de la paix est un concept mondial défini par les Nations unies comme suit : « La consolidation de la paix comporte une série de mesures destinées à réduire le risque de tomber ou de retomber dans une situation de conflit en renforçant à tous les niveaux les capacités nationales de règlement des conflits, et à poser les fondations pour une paix durable et pour un développement économique durable. » Les journalistes sont très importants ; les citoyens comptent sur eux pour expliquer, interpréter et analyser la situation. Le but de cette formation est donc de renforcer la capacité des journalistes à répondre intelligemment aux messages extrémistes qui pourraient facilement influencer les personnes vulnérables et non informées.

Nous commémorons le 13ème anniversaire du décès de Cheikh Mahmoud Bouzouzou qui nous a quittés le 27 septembre 2007. Cheikh Bouzouzou fut membre du Conseil de fondation de CPI (anciennement Fondation Cordoue de Genève) de 2002 à son décès. Il a enregistré CPI chez lui, chemin Moïse-Duboule 23, depuis sa création jusqu’à 2004 une fois que l’Institut a eu ses propres bureaux...

par Abbas Aroua