Logo CFG Header
alt_text
Octobre - Décembre 2019

Cher Lecteur, Chère Lectrice,

Nous nous approchons de la fin de 2019. Durant cette année CPI a continué ses activités de facilitation et de formation au Moyen-Orient et en Afrique. Il a conduit des projets en Irak, au Liban, au Mali, en Mauritanie et à Zanzibar (Tanzanie). Il démarre de nouvelles phases de programmes concernant la cohésion sociale et la prévention de l’extrémisme et la violence extrême dans les régions MENA, Sahel et Lac Tchad.

Dans cette dernière édition du Cordoba Update de 2019, le directeur fondateur de CPI, Abbas Aroua, suggère quatre critères pour différencier les entités à référence religieuse et éviter de les confondre. Dans son article, Qassim Qassir, l’un des partenaires libanais de CPI et membre du Forum des Associations Humanitaires, aborde la situation au Liban et en Irak à la suite des manifestations populaires et préconise que la solution à la crise passe par la citoyenneté et la lutte contre la corruption.

Nous vous souhaitons une très bonne nouvelle année et nos meilleurs vœux pour 2020 !

L'équipe de CPI-Geneva

Zanzibar, April 2019
Séances de formation au Mali et en Tanzanie, CPI 2019

Nouvelles de l’Institut


Irak - En novembre 2019, dans le cadre de ses activités en Irak, CPI a lancé un nouveau projet pilote dans la province de Ninive soutenu par la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ).

Mali - En appui au gouvernement malien dans le cadre du projet d'arrimage des écoles coraniques au système éducatif malien, CPI a dispensé, entre le 9 septembre et le 5 novembre 2019, une série de formations en transformation du conflit au profit de plus de 300 enseignants et maîtres coraniques. Les régions de Sikasso, Kayes, Mopti (avec les régions de Kidal, Menaka, Tombouctou et Gao), Bamako-Koulikoro et Ségou ont été concernées. Les formations ont été conduites en arabe avec des traductions en bambara, peul et songhai.

Tanzanie - CPI a organisé à Zanzibar, entre le 29 novembre et le 3 décembre 2019, plusieurs sessions de formation auxquelles ont pris part des participants d'Unguja et de Pemba, dont 45 journalistes, 30 étudiants, 30 membres d'ONG et 10 leaders communautaires. Une autre session, organisée le 13 décembre, a été dédiée aux 40 Imams. La formation a porté sur la médiation, les mécanismes d’alerte précoce et de réponse rapide ancrés dans la communauté et le journalisme de paix.


 
Faith Based Diversity

Quatre critères pour différencier les entités à référence religieuse

par Abbas Aroua
    Lire l'article    
 
Irak Lebanon sectarism

Le Liban et l'Irak à la suite des manifestations populaires : la solution passe par la citoyenneté et la lutte contre la corruption

par Qassim Qassir
    Lire l'article