Logo CFG Header

Comment intervenir dans un conflit lorsque des composantes religieuses entrent en considération? Longtemps ignorées ou sous-estimées, les prédications haineuses ou les justifications spirituelles du recours aux armes intéressent chercheurs et praticiens.

Dans l'idée de démonter quelques clichés qui associent religions et conflits, "A vue d'esprit" s'intéresse (12-16 novembre 2012) à la résolution des conflits à coloration religieuse.

Comment intervenir dans un conflit lorsque des composantes religieuses entrent en considération? Longtemps ignorées ou sous-estimées, les prédications haineuses ou les justifications spirituelles du recours aux armes intéressent chercheurs et praticiens.

Dans l'idée de démonter quelques clichés qui associent religions et conflits, "A vue d'esprit" s'intéresse (12-16 novembre 2012) à la résolution des conflits à coloration religieuse.


Épisode 1 sur 5 : De la religion et de la politique
Écouter :

Dans de nombreuses régions du monde, les discours religieux définissent des visions du monde dont les options politiques représentent le prolongement naturel. Le "printemps arabe" en constitue l’exemple majeur le plus récent.

En compagnie du spécialiste de ces questions, Jean-Nicolas Bitter, responsable du secteur RPC, Religion, politique, conflits pour le Département fédéral des affaires étrangères de la Confédération helvétique. Dans cet épisode, il pose les bases de son intervention, définit les éléments de certains contextes d’intervention et nous présente les acteurs avec lesquels il travaille.

Source: http://www.rts.ch/espace-2/programmes/a-vue-d-esprit/4361795-a-vue-d-esprit-du-12-11-2012.html

Épisode 2 sur 5 : Comment contribuer à résoudre les conflits
Écouter :

Pour poursuivre l’entretien accordé par Jean-Nicolas Bitter à "A vue d’esprit", le diplomate et spécialiste de résolution de conflits nous dresse le tableau des bons offices de la Suisse.

Prenant appui sur la neutralité légendaire de la patrie des institutions internationales, les méthodes de dialogue et de mise en relation des protagonistes des conflits cherchent à valoriser des espaces de dialogue. Il s’agit d’initier des résolutions politiques plutôt que le recours aux armes, même et surtout avec les plus radicaux.

Source: http://www.rts.ch/espace-2/programmes/a-vue-d-esprit/4361861-a-vue-d-esprit-du-13-11-2012.html

Épisode 3 sur 5 : Des embrouilles et des pistes
Écouter :

Prenant l’exemple d’un dialogue visant à la résolution d’une tension religieuse au Liban, Jean-Nicolas Bitter, s’intéresse au front qui se durcit entre les croyants et les agnostiques, ou les athées.

Avec l’évocation des différentes "affaires des caricatures du prophète" nous évoquons la thématique de la diffamation en religion et la sensibilité exacerbée dans le domaine.

Source: http://www.rts.ch/espace-2/programmes/a-vue-d-esprit/4361947-a-vue-d-esprit-du-14-11-2012.html

Épisode 4 sur 5 : L’islam de la paix et celui des armes
Écouter :

A la tête de la fondation Cordoue de Genève, Abbas Aroua s’engage dans l’idée de faire connaître et faire appliquer la dimension pacifique de sa religion, l’islam.

En compagnie de Florence Laufer, chargée de projet pour cette fondation, nous évoquons un séminaire pour des groupes salafistes organisé en Tunisie en septembre dernier. L’entrée en politique de ces formations aux contours religieux très fermes soulève des questions nouvelles et des enjeux majeurs.

Source: http://www.rts.ch/espace-2/programmes/a-vue-d-esprit/4361975-a-vue-d-esprit-du-15-11-2012.html

Épisode 5 sur 5 : Changer l’homme pour changer le monde
Écouter :

L’ONG "Initiative et changement", basée à Caux dans les hauteurs montreusiennes, développe une méthodologie originale pour contribuer à pacifier les acteurs influents des régions tourmentées du Globe. Son idée, inspirée du revivalisme anglais du XIXe siècle, consiste à croire en la possibilité de changement de l’être humain.

Armée de "success stories" et d’une manière particulière de favoriser la réflexion, le décentrement et le dialogue, cette ONG se faufile parmi les grands de ce monde pour contribuer, à sa manière, à la résolution de situations conflictuelles. Rencontre avec Andrew Stallybrass, son chargé de communication, et Rainer Gude, chargé de projet.

Source: http://www.rts.ch/espace-2/programmes/a-vue-d-esprit/4362133-a-vue-d-esprit-du-16-11-2012.html