La Fondation Cordoue de Genève a été lancée dans un contexte international difficile où l'exacerbation des extrémismes de tous bords nourrit la discorde et la haine entre les peuples et les communautés. Les développements qui ont suivi les événements déplorables du 11 septembre 2001 indiquent que le monde traverse une période critique et dangereuse caractérisée par la prédominance de la logique conflictuelle dans les relations internationales.

Face aux dangers qui guettent la famille humaine, les adeptes de la paix doivent agir vite, de façon efficace et réfléchie. Ils doivent conjuguer leurs efforts pour favoriser la communication, l'entre connaissance, la reconnaissance mutuelle, l'échange, et le partage entre les cultures et les civilisations du monde dans un climat d'authenticité et de sincérité.

La constitution de la Fondation est l'initiative de quelques individus préoccupés par ces dangers et partageant la volonté de contribuer à promouvoir la coexistence pacifique entre les peuples et les communautés.

Le nom de la Fondation rappelle le climat qui a régné à Cordoue du 10ème siècle, appelée "Capitale de l'esprit", qui reste un modèle quasi-unique du dialogue entre les civilisations et de l'inter fécondation des idées.