Logo CFG Header
 

The programme's main objectives in Morocco are to:

  1. Morocco - University: Provide support to students and political actors with different inspirations and references, including Islamist and leftist student unions, to establish collaborative ways of reducing violence on university campuses.
  2. Morocco – Islamist-secular rapprochement for an inclusive society: Strengthen the establishment of a coalition of secular and Islamist figures engaged for an inclusive society to jointly undertake sensitization activities related to promoting an inclusive and participative society by accompanying the leading committee in its progress and facilitating the coalition’s meeting.

Espace de médiation entre acteurs avec des inspirations et des référentiels idéologiques différents autour de la condition des femmes au Maroc (octobre 2015 - avril 2017)

Projet Maroc 2015-2017Depuis octobre 2015, la Fondation Cordoue de Genève en partenariat avec le Département fédéral des affaires étrangères suisse a mené un projet de médiation entre des acteurs représentant les inspirations et les référentiels idéologiques différents présents au sein de la société marocaine. En effet, les polarisations entre les adhérents à différentes idéologies sont importantes au Maroc au point de représenter des obstacles au travail pour l'intérêt commun de la société. Les buts de ce projet, la réduction de la polarisation séculiers-islamistes et la promotion d'une société inclusive, étaient dès lors d'autant plus pertinents en ce qu'ils visaient à regrouper des représentants des inspirations et référentiels idéologiques différents autour d'une question d'intérêt commun, en l'occurrence la question de la situation des femmes au Maroc.

Le projet a vu sa première phase se terminer lors d'un atelier tenu à Marrakech du 1 au 2 avril 2017. Une atmosphère positive et engagée a caractérisé cette réunion. En effet, depuis octobre 2015, de nombreux changements ont pu être observés et confirmés par les participants. D'un état de méfiance, les attitudes des uns envers les autres ont évolué à travers le processus jusqu'à atteindre un point où un fort esprit d'équipe avec des démonstrations de solidarité au-delà des différentes affiliations a pris forme. Les visions que chacun avait de « l'autre » se sont modifiées, changements vécus avec enthousiasme parmi les participants.

A la fin de cette première phase, les participants se sont dits motivés à continuer un travail ensemble. En effet, ils ont exprimé le souhait d'élargir cette expérience et de la faire connaître à un plus large public.