Logo CFG Header

Atelier sur la promotion de la paix
Bamako, 27 - 28 février 2018
Auteur : Abdoulaye Bâ
Co-auteur : Sarah Franck
Download the Report
 

Résumé

La cinquième Plateforme sur la promotion de la paix au Sahel, qui s’est tenue au Mali, les 27 et 28 février et organisée par la Fondation Cordoue de Genève (FCG) et son partenaire le Département des affaires étrangères suisse (DFAE), a abordé la thématique des écoles coraniques au Sahel et plus particulièrement au Mali ainsi que la thématique de la coopération humanitaire au Tchad. Elle a, en outre, permis de faire le suivi des projets en cours au Mali, au Tchad, au Nigeria, en Mauritanie. Elle a réuni une trentaine de participants aux profils variés (leaders religieux et traditionnels, acteurs de la société civile, du monde politique et du monde des médias, experts et académiciens). Cette rencontre a aussi été l’occasion de faire une évaluation plus approfondie du projet « Plateforme Sahel » du programme Sahel de la FCG.

Les pistes d’action principales identifiées à l’issue de cet évènement sont les suivantes :

  1. Assurer le suivi d’un projet visant à l’« intégration » (ou arrimage) des écoles coraniques dans le système formel malien ; une piste qui a été désignée comme une priorité par une grande majorité des participants et, particulièrement, par la délégation malienne. La terminologie a été l’objet de discussions et un travail de réflexion va être mené sur cette question. De plus, les parties prenantes maliennes ont demandé un soutien concret à la FCG, en termes technique/d’expertise et de renforcement des capacités ;
  2. Evaluer la faisabilité de la mise sur pied d’une plateforme inclusive réunissant les acteurs caritatifs au Tchad et en assurer le suivi si nécessaire ;
  3. Poursuite du travail mené par les chercheurs nigérians, les leaders religieux reconnus et les professionnels des médias au Nigeria et, éventuellement, trouver des ponts de collaboration sur cette thématique avec d’autres pays du Sahel ; les participants ayant en effet identifié le projet visant à lutter contre l’extrémisme violent au Nigeria comme une réelle source d’inspiration.
  4. D’un point de vue de gestion de projet il a été demandé à la FCG d’assurer un suivi renforcé des projets sur le terrain, à travers des visites de terrain, des échanges plus réguliers avec les acteurs en charge des projets, mais aussi par la mise en place d’un mécanisme élaboré de monitoring et évaluation ;
  5. Assurer la continuité du projet « Plateforme Sahel », dont l’utilité et la pertinence ont été soulignés par un grand nombre de participants, qui voient dans cette rencontre une opportunité unique d’échanges et d’enrichissements mutuels sur des thématiques sensibles et souvent transrégionales.
Download the Report