Logo CFG Header

Evolution du phénomène salafi dans la Tunisie contemporaine : réalité et devenir
Tunis, 7 - 8 mars 2018
Auteur : Ahmida Ennaifer
Traduction de l'arabe : Ali Toumi
Download the Report
 

INTRODUCTION

La Fondation Cordoue de Genève a organisé les 7 et 8 mars 2018 à Gammarth, banlieue nord de Tunis, avec la participation de la Ligue Tunisienne pour la Culture et la pluralité et celle du Ministère des affaires étrangères suisse, un atelier interactif portant sur le thème « Evolution du courant salafi en Tunisie : réalité et devenir ».

L’élément directeur le plus apparent de cet atelier est en rapport avec le background qui pousse la Fondation Cordoue de Genève à s’intéresser au paysage salafi dans le monde arabe en général et en Tunisie en particulier, dans le cadre du suivi qu’elle, ainsi que le Ministère des affaires étrangères, font à propos des implications du « Printemps arabe » et de l’intérêt porté sur les acteurs adhérant récemment à l’action politique.

L’objectif de la Fondation à tenir cet atelier interactif, c’est de contribuer à une meilleure compréhension du contexte de naissance du courant salafi en Tunisie, ainsi qu’à l’analyse de son positionnement au sein de la société et de ses interactions avec les autres courants, dans le contexte des mutations caractérisant le paysage politique tunisien.

C’est une approche qui vise à sauvegarder la transition politique en Tunisie, par suite de ce que l’on constate comme aspects établissant « une égalité entre salafisme et jihadisme » et ce qui se fait comme ignorance de « l’évolution des groupes politiques salafis non violents en Afrique du Nord, au moyen - Orient et dans la région du Sahel ».

Cette activité s’intègre dans le cadre des efforts entrepris en vue de résoudre les conflits, grâce à la mise à disposition d’un espace de dialogue et de travail commun, apte à permettre le dépassement de cette logique égalitaire consistant à juger les composantes du large spectre (éventail) des courants salafis, sans aucune distinction entre eux. Il s’agit, d’un autre côté, d’aider les différentes parties politiques prenantes (la partie officielle, l’opposition, les représentants de la société civile, les personnalités et les organisations influentes), à transformer l’acuité du différend avec les représentants du phénomène salafi - plus particulièrement ceux d’entre eux qui adhèrent à un processus de participation politique - acuité qui pourrait dériver vers la violence, en un traitement objectif et rationnel qui soit susceptible d’aboutir en la matière à une vision prospective pour des politiques nationales alternatives en Tunisie.

Le point de départ pratique direct d’une telle approche distinctive, consistait à lancer trois papiers de recherche sur l’évolution du courant salafi en Tunisie. Ces papiers ont été écrits par trois chercheurs tunisiens appartenant à des backgrounds intellectuels différents. Le premier papier s’est intéressé à la naissance et à l’historique du phénomène, ainsi qu’aux hypothèses de sa pérennité, alors que le second papier a concerné sa formation, son parcours et son devenir, et que le troisième a procédé à une étude de terrain qui a supposé et prospecté l’émergence en Tunisie d’une troisième ligne salafi.

Chacun de ces papiers a pu contribuer à la compréhension du phénomène salafi, de son évolution, de sa dynamique interne, d’une partie de ses aspects prédicatifs, sociaux et politiques, de sorte que cela puisse aider à une compréhension collective du phénomène, renforçant de la sorte, l’intégration politique et la cohésion sociale.


Download the Report